newsletter octobre 2017
  transférer
  lire en ligne
  se désabonner
   
 
     
 

Fusion avec la Collection suisse du théâtre

Cher public ami de la danse,


Ceci est la dernière newsletter que vous recevez de la Collection suisse de la danse.
Notre fondation est en effet en processus de fusion avec la Collection suisse du théâtre et, d’ici quelques mois, un nouveau logo et un nouveau site internet accompagneront la nouvelle Fondation SAPA – Swiss Archive of the Performing Arts.


Nous nous réjouissons de vous en dire plus au printemps prochain.

 

 
 
     
 

Exposition

Sigurd Leeder – Sur les traces de la danse devient une exposition itinérante


Sigurd Leeder enseigne à Londres, vers 1950

Photo: Sigurd Leeder © Collection suisse de la danse

 

Cette exposition, issue d’une collaboration entre la Collection suisse de la danse et le Museum für Gestaltung de Zurich, s’est tenue du 5 mai 30 juillet 2017 au Toni-Areal de Zurich et a été couronnée de succès. En effet, 9303 visiteurs sont venus découvrir et parfois même s’attarder dans les différents espaces présentant Sigurd Leeder en tant que danseur, chorégraphe, pédagogue et maître de l’écriture du mouvement.

Une grande partie des objets de l’exposition de Zurich sera exposée du 10 décembre 2017 au 8 avril 2018 à la Kunsthalle Ziegelhütte du Kunstmuseum Appenzell. Une scénographie différente soulignera d’autres points forts et révèlera d’autres aspects de cette oeuvre. Les photos, dessins, films de danse, notations du mouvement, costumes, masques, affiches et documents issus de l’héritage de Sigurd Leeder retournent donc en Suisse orientale. De 1964 jusqu’à sa mort, ce danseur incroyablement polyvalent a travaillé à la Sigurd Leeder School of Dance à Herisau. La codirectrice du centre de formation, Grete Müller, a conservé son héritage avant de le léguer à la Collection suisse de la danse. Comme celle de Zurich, l’exposition d’Appenzell proposera un riche programme composé de présentations, workshops et visites guidées dansées.

 

Finalement, les objets de l’exposition voyageront jusqu’à Lausanne. C’est dans nos locaux de Lausanne qu’une exposition plus petite et semi-permanente aura lieu dès le mois de mai 2018. Elle portera sur les thèmes de la pédagogie et de la Danse macabre. Le vernissage aura lieu le 3 mai 2018 et l’exposition se tiendra jusqu’à fin 2019.

Plus d'informations


Manifestations

Photo: Visiteurs de la Nuit des musées à Lausanne © Nicolas Lieber

Nuit des musées

Le bureau lausannois a participé pour la première fois à la Nuit des musées de Lausanne et Pully le 23 septembre dernier. Durant les 12 heures de la manifestation, plus de 700 visiteur-se-s ont parcouru l’exposition de l’Espace Maurice Béjart, assisté à 3 visites guidées et exploré les locaux de conservation de manière originale grâce aux 3 performances de la Compagnie junior LE MARCHEPIED, qui les conduisaient par une porte secrète jusqu’au f’ar – forum d’architectures, institution voisine.


Cette 17e édition de la Nuit des musées a battu des records de fréquentation. Pour la CSD, elle constitue un bel événement marquant les dernières semaines de l’exposition consacrée à Maurice Béjart, qui laissera sa place début 2018 à une exposition sur Sigurd Leeder. C’est également un jalon dans l’ouverture de la fondation vers des publics les plus larges possible et des actions ambitieuses de valorisation et médiation culturelle. Dans la même vision stratégique, l’entrée en vigueur de la « Politique d’action culturelle et scientifique » de la CSD au mois d’août 2017 est un acte fort. La CSD s’inscrit ainsi résolument dans un présent et un futur à la fois actif et créatif du paysage culturel et de la transmission du patrimoine chorégraphique.

 

 


 
     
 

Archives

Modernisation de l’infrastructure à Lausanne

                                            

© Collection suisse de la danse 

Les travaux pour la seconde partie de modernisation de l’infrastructure des locaux de conservation des archives de la Collection suisse de la danse se sont achevés selon les calendriers et budget établis.

La réintégration progressive des collections dans le nouveau mobilier donne la mesure de l’espace de stockage acquis grâce au choix et à l’installation de ce type d’infrastructure. L’espace de stockage a ainsi été triplé. Outre l’espace gagné, les conditions de conservation ont été améliorées et suivent désormais les recommandations émises par les institutions de référence. Cette nouvelle configuration permet à la fondation d’appréhender de manière sereine le futur accroissement des collections.


© Collection suisse de la danse

De la même manière, l’acquisition des rayonnages à tableaux et armoires à plans offre des conditions de conservation optimales pour ces formats spécifiques : affiches, matériel d’exposition, objets issus des fonds d’archives pour ne citer que les principaux.

Travail de numérisation des collections à l’interne

© Collection suisse de la danse


Dans tout travail archivistique, deux domaines s'opposent : la communication et la préservation. L'archiviste conserve des documents originaux et tente par tous les moyens de les préserver mais doit également permettre au public un accès facilité à ces sources.

 

Cependant, du fait d’une communication régulière ou inadéquate, les originaux peuvent s'abîmer. C'est en cela que la numérisation est devenue un outil privilégié : elle permet non seulement de préserver les originaux en ne fournissant aux usagers que des copies numériques, mais elle rend aussi possible une diffusion plus grande, par l’intermédiaire d’internet.

 

Le bureau de Lausanne conserve tout un panel hétéroclite de documents d’archives qui répondent à des exigences de conservation propres à chacun. C’est pourquoi un certain nombre de critères a été fixé afin de pouvoir définir des priorités de numérisation. Equipée de matériel technique professionnel répondant aux dernières recommandations en la matière, l’équipe de Lausanne a débuté ce travail de numérisation avec les documents iconographiques (photographies, dessins, estampes) qui présentent à la fois le plus grand risque de détérioration du support original mais aussi le plus grand intérêt auprès du public.

 

A ce jour, près de 2700 documents ont été numérisés , un travail de longue haleine qui constitue une étape devenue essentielle à la préservation et à la diffusion du patrimoine documentaire.

La collection Gilles Jobin est en ligne!

Photo: Gilles Jobin © Collection suisse de la danse

 

En décembre 2013, nous avons rendu visite à Gilles Jobin dans son studio à la Rue de la Coulouvrenière 44 à Genève. De nombreuses cassettes vidéo aux formats divers étaient disposées sur une table improvisée, telles une sculpture. Pour chacune de ses quelque 21 pièces, il existe des vidéos d’essais et des enregistrements de différents spectacles, mais aussi des documentaires sur la création de pièces individuelles ou encore des vidéos de danse de cinéastes professionnels tels que Vincent Pluss ou Luc Peter. En collaboration avec Susanne Panadez, danseuse chevronnée et responsable de la Cie. Gilles Jobin, il s’agissait pour nous de faire une évaluation et d’intégrer les vidéos les plus intéressantes et les mieux conservées à notre collection.


Aujourd’hui, quatre ans plus tard, nous sommes heureux d’annoncer que la collection Gilles Jobin peut être consultée dans notre catalogue en ligne ainsi que sur Vimeo.

 

Vimeo:

Cie. Gilles Jobin

 

Catalogue en ligne:

Fonds Gilles Jobin

 

 

 

 

 

 


 


 
     
 

Équipe

Bienvenue à nos nouvelles collaboratrices !

La CSD/Fondation SAPA a eu le privilège d’accueillir en 2017 deux nouvelles personnes au sein de son équipe.

Anne Davier, collaboratrice artistique à l’ADC (Association pour la danse contemporaine, Genève), assure depuis septembre le rôle de conseillère en danse contemporaine. Elle apporte avec elle son excellente connaissance de l’histoire de la danse et de l’actualité chorégraphique, sa précieuse expérience de chercheuse dans le domaine de la danse en Suisse ainsi qu’un large réseau de contacts professionnels. Elle a cosigné avec l’historienne de la danse Annie Suquet l’ouvrage La danse contemporaine en Suisse, 1960 – 2010, les débuts d’une histoire, paru aux éditions Zoé en 2016.

Du côté administratif, une nouvelle assistante apporte depuis septembre son soutien enthousiaste et créatif à la direction: historienne de l’art, Annika Hossain, est aussi active en tant que médiatrice d’art et mène en parallèle des projets de conservation et d’enseignement dans le domaine de l’histoire de l’art et de la médiation.


La CSD/Fondation SAPA souhaite la plus cordiale bienvenue à ces nouvelles collaboratrices et se félicite déjà de bénéficier de leurs précieuses compétences.

 

 

 
 
 

Fondation SAPA

Archives suisses des arts de la scène

Av. Villamont 4

CH-1005 Lausanne

Stiftung SAPA

Schweizer Archiv der Darstellenden Künste

Limmatstrasse 265

CH-8005 Zürich

Stiftung SAPA

Schweizer Archiv der Darstellenden Künste

Schanzenstrasse 15

CH-3008 Bern